S'informer

Bordeaux proposera une formation en cybersécurité dès la rentrée

Chaque année le nombre de cyberattaques augmente, représentant un véritable fléau pour le système économique français. Pour combattre ce phénomène, Bordeaux a décidé de prendre les choses en main. 

Selon la Commission Européenne, plus d’une entreprise européenne sur huit a déjà été la cible d’une cyberattaque en Europe. Villes, industries, hôpitaux ou encore installations militaires, le nombre d’attaques est devenu incontrôlable. De plus, l’évolution trop rapide des techniques utilisées par les agresseurs rendent la tâche quasi-impossible pour le peu de personnel qualifié dont dispose chaque pays. Face à cette situation extrêmement tendue et le risque d’ingérence de pays étrangers, Chine et Russie en tête, l’Université de Bordeaux, l’école d’ingénieurs Enseirb-Matmeca et Bordeaux INP en lien avec la Région Nouvelle-Aquitaine, ont décidé de prendre le taureau par les cornes. 

© Pixabay

Dans le cadre d’un plan de protection de notre écosystème économique, la Région Nouvelle-Aquitaine a mis en place une feuille de route. Divisée en 3 points, elle encourage l’innovation en matière de cybersécurité, le développement de la sensibilisation du public et des entreprises mais aussi la création de formations de futurs experts en cybersécurité.  

Pour répondre à cette dernière option, l’Université de Bordeaux, Bordeaux INP et l’école d’ingénieurs Enseirb-Matmeca s’associent pour créer une chaire (poste permanent d’enseignement et de recherche pour un enseignant) cyber résilience des infrastructures numériques. L’objectif de ce nouveau poste est de développer les connaissances et les méthodes d’analyse pour réussir à se défendre le plus efficacement possible. Pour accompagner ce nouvel engagement, une nouvelle formation initiale en cybersécurité ouvre ses portes à la rentrée à l’école d’ingénieurs Enseirb-Matmeca.

© Pixabay

Avec la constante évolution des nouvelles technologies, la cybersécurité va représenter d’ici peu de temps un atout de taille pour préserver l’économie de notre pays. Face à une concurrence toujours plus rude où les coups bas sont fréquents, la France a besoin d’innover. Après une extension des missions de l’armée de l’air, mettant en avant le côté spatial pour prévenir les risques sur nos satellites, c’est désormais au tour de la cybersécurité de s’étendre. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter bonne chance aux futurs experts en cybersécurité qui sortiront de cette école.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page