S'informer

En 13 ans une vague « BIO » a déferlé dans les vignobles bordelais

En 13 ans le « BIO » s’est répandu de plus en plus. Ceci se remarque énormément surtout chez les vignerons de Nouvelle-Aquitaine qui en 13 ans ont été multipliés par 5.

Entre 2007 et 2020 le nombre de vignerons « BIO » ou en conversion bio est passé de 353 à plus de 1684. C’est désormais plus de 14 000 hectares qui sont concernés par le bio. Avec ces chiffres, la Gironde devient le 1er département français en surfaces cultivées bio. 

© Pixabay

Au moment où le « Bordeaux Bashing » fait encore des ravages chez de nombreux vignerons bordelais, le vin bio devient l’une des échappatoires les plus intéressantes. Comme l’explique Jean-Baptiste Duquesne, vigneron converti au bio depuis déjà quelques années, certaines personnes ont perdu confiance auprès du vin bordelais dû au « Bordeaux Bashing » mais avec le vin bio ils commencent à reprendre confiance en la qualité des vins bordelais. Un tonneau de vin « classique » qui se vend environ 1000 euros les 900 L se vendra environ 2000 en tant que vin bio soit le double. Malgré tout, faire du bio peut-être difficile, soit par rapport aux contraintes, aux cahiers des charges ou encore les conditions climatiques. Souvent ceux qui font du bio sont des passionnés qui préfèrent voir la qualité à la quantité. 

Sur Bordeaux le nombre de vignerons qui se convertissent au « BIO » ne cessent d’augmenter. Pour accompagner cette augmentation et montrer la qualité de leurs vins au monde du vin un événement est organisé le 1er Juin à l’Institut Supérieur de la Vigne et du Vin le Concours Expression des Vignerons Bio. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page