S'informer

Face au cyberharcèlement, une start-up bordelaise a décidé d’agir

Que l’on soit parent ou adolescent, il peut être difficile de discuter sur le harcèlement. Il est même possible que l’on se retrouve impuissant. Face à cette situation, MyTwiga vient vous apporter des conseils pour entamer le dialogue.

Selon une étude récente, environ 89 % des ados âgés entre 12 et 17 ans disposent d’un téléphone et 40 % d’entre eux ont déjà été victime de cyberharcèlement voire le sont encore. Depuis le début de l’année et le retour à l’école, le harcèlement a repris avec les « anti-2010 » en tête. Les parents sont souvent démunis et ne savent pas comment communiquer avec leurs enfants qu’ils soient victimes ou auteurs d’harcèlement. Pour combler ce fossé, la start-up bordelaise MyTwiga propose des outils numériques pour aider les jeunes à se responsabiliser en prenant conscience des conséquences de leurs actes et rétablir le dialogue avec leurs parents.

© Plus de 40 % des jeunes âgés entre 12 et 17 ans ont subi ou subissent encore du harcèlement et du cyberharcèlement – Pixabay

Des conseils pratiques en passant par l’utilisation ou la limitation des réseaux sociaux ou encore l’aide d’un psychologue font partie entre autres des aides proposées par la société. Actuellement, un site internet et une application à destination des ados sont disponibles, mais une autre pour les parents est censée voir le jour dans les mois qui viennent.

© Le harcèlement : fléaux des cours de récréation qui peut se poursuivre via le cyberharcèlement – Pixabay

Avec un abonnement à 4,99 € par mois, cette nouvelle offre sert de complément aux autres dispositifs déjà mis en place par le gouvernement comme le numéro vert (3018) ou encore les conférences de psychologues.

Si vous êtes victime d’harcèlement, n’hésitez pas à en parler autour de vous et ne garder surtout pas pour vous cette situation. Même s’il peut être difficile d’en parler, il y aura toujours une oreille attentive pour vous écouter.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page