S'informer

François Pinault appelle les propriétaires des Grands Crus de Bordeaux à venir en aide aux Girondins de Bordeaux

François Pinault, 3ème plus grande fortune de France et propriétaire du Stade Rennais a envoyé un appel à l’aide aux propriétaires de Grands Crus du vignoble bordelais. Explications.

François Pinault en plus de sa fortune est aussi connu pour être un grand amateur de foot, il possède d’ailleurs le Stade Rennais qui évolue en ligue 1. Mais il a aussi une passion pour Bordeaux et ses vins, lui-même possédant le Château Latour depuis une trentaine d’années. Il suit l’actualité autour des Girondins et n’arrive pas à imaginer un club comme celui des Girondins disparaître, c’est pour cela qu’il adresse une lettre ouverte à « tous ses collègues propriétaires de Grands Crus » de venir en aide aux Girondins de Bordeaux. 

© François Pinault – BFMTV

François Pinault étant déjà propriétaire d’un club de foot en Ligue 1 ne peut pas devenir actionnaire unique pour un autre club. Mais même s’il ne peut pas reprendre les Girondins, il est prêt à aider et à apporter un soutien financier aux prochains repreneurs. Et dans cette situation de recherche de repreneur il a pensé à ceux qui font la fierté du terroir bordelais, les propriétaires de Grands Crus. Selon lui les propriétaires représentent « Une force économique qui peut se donner l’objectif de sauvegarder les Girondins et de les développer ». Pour le moment une seule réponse est arrivée, elle vient de Bernard Magrez qui possède plusieurs châteaux. Même s’il a donné une réponse positive à la demande de François Pinault, il précise quand même que contrairement à lui, les propriétaires de Grands Crus seraient prêts à donner des financements mais « pas des millions » non plus. 

Peut-être que ce premier pas qui vient d’avoir lieu pourra permettre de sauver notre club de cœur qu’on refuse de voir disparaître. Un grand merci à François Pinault pour son initiative. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page