S'informerSorties

La mairie de Mérignac embauche des moutons pour entretenir le parc de Bourran

Ce n’est pas une blague ! Dans un souci de transition écologique, la ville de Mérignac et Bordeaux Métropole s’associent pour trouver de nouveaux modes d’entretiens des espaces verts, plus écologiques et durables. Le premier à tester l’éco pâturage est le parc de Bourran, on vous explique de quoi il s’agit.

Il y a quelques jours, le parc de Bourran a accueilli cinq pensionnaires. White, Whoopy, Bigoudi, Shaun et Capri sont des moutons landais qui n’auront qu’un seul but, l’entretien d’un espace enherbé du parc

© White, Whoopy, Bigoudi, Shaun et Capri commencent déjà leur travail - Mairie de Mérignac
© White, Whoopy, Bigoudi, Shaun et Capri commencent déjà leur travail – Mairie de Mérignac

Jusqu’à présent, l’entretien du parc de Bourran se faisait avec une tonte mécanique ou par un désherbage manuel. Le coût du matériel, du transport des déchets, du carburant, le temps passé, la main-d’œuvre utilisée et la pollution sonore, représentaient une réelle contrainte pour la mairie. Avec l’écopâturage, toutes ces problématiques disparaissent. Cette nouvelle gestion plus écologique et durable doit permettre un entretien plus homogène et à moindre coût du parc. 

© Une barrière délimitant la zone a été installé pour définir l'espace d'entretien des moutons - Mairie de Mérignac
© Une barrière délimitant la zone a été installé pour définir l’espace d’entretien des moutons – Mairie de Mérignac

En effet, la particularité du mouton landais vient de sa résistance aux changements météo, mais aussi de son régime alimentaire. Il s’agit d’un animal herbivore qui n’a pas besoin de manger de foin puisque l’herbe sur place lui suffit. De plus, il est capable de s’autogérer tout en sachant quelles plantes sont comestibles pour lui. Une méthode efficace pour s’occuper du désherbage et favoriser la diversité de la flore locale.

Les moutons du parc de Bourran doivent être protégés des visiteurs

Même s’il s’agit d’une attraction plutôt sympathique à voir en famille, plusieurs règles doivent être respectées pour que la cohabitation se passe bien entre les moutons et les visiteurs.

© La gestion du parc de Bourran sera plus écologique et durable grâce à l'écopâturage - Mairie de Mérignac
© La gestion du parc de Bourran sera plus écologique et durable grâce à l’écopâturage – Mairie de Mérignac

Concernant les chiens, il est nécessaire de les maintenir en laisse et de faire en sorte qu’ils n’aboient pas à hauteur des moutons. Il s’agit d’un animal peureux qui a besoin de calme. Les moutons ne doivent pas être nourris par les visiteurs. Ils ont un transit fragile qui n’apprécie pas les changements dans l’alimentation. Donner du pain, des légumes ou encore des fruits peuvent les rendre malades. Enfin des barrières électriques ont été installées pour éviter les intrusions extérieures. Les moutons savent à quoi cela ressemble et ne s’en approche pas, par contre il faudra faire attention à ce que les enfants ne les touchent pas, même si l’intensité de la tension est faible, elle est suffisamment forte pour causer des blessures.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos cinq nouveaux pensionnaires, nous vous donnons rendez-vous sur place pour les observer ou sur le site de la mairie de Mérignac pour découvrir leurs fiches d’identités. 


Pour s’y rendre ?

Parc de Bourran, 33700 Mérignac
Tous les jours : 08h00 – 19h30

À lire aussi : Bordeaux inaugure le premier parc naturel et agricole métropolitain

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page