S'informer

La Nouvelle-Aquitaine reste l’une des destinations préférées des français qui veulent investir dans une résidence secondaire

Avec les confinements à répétition, de plus en plus de français veulent investir dans une maison secondaire. Une étude faite par le courtier immobilier Pretto nous éclaire un peu plus sur l’attractivité certaine de notre région.

Après 3 confinements sur un peu plus d’un an, beaucoup de français cherchent un meilleur cadre de vie. Le principe d’acheter une maison secondaire intéresse de plus en plus de personnes faute d’y avoir une maison principale. Avec cette étude, un profil type de la personne voulant acheter une maison secondaire a pu être réalisé. Ainsi l’âge moyen est de 41 ans, 52% sont en couple. Leur salaire moyen tourne dans les environs de 6700€ net par mois et sont prêts à débourser en moyenne 278 000€ pour l’achat d’une résidence secondaire. Un retour aux sources est aussi fortement prisé avec la recherche dans l’ancien à plus de 91%.

© Étude Pretto

Sur toutes les régions de France, la Nouvelle-Aquitaine arrive en 3ème position derrière l’Ile de France, favorisée pour sa valeur sûre en termes d’investissement et la Normandie, pour sa proximité avec la capitale. En gagnant en dynamisme et en proximité avec Paris (LGV à 2 heures), la région Nouvelle-Aquitaine attire de plus en plus de français à la recherche d’un cadre de vie plus agréable. Actuellement c’est près de 10% des franciliens qui font des recherches pour un logement en Nouvelle-Aquitaine. 

© Pixabay

Une nouvelle étude qui nous montre que notre région attire toujours plus de personnes grâce à sa qualité de vie, son climat et sa tranquillité. Le fait que la région dispose d’une grande richesse de paysages, allant de l’océan à la montagne, permet de développer un cadre de vie agréable pas trop loin de la capitale. Pour découvrir tous les résultats de cette étude intéressante, on vous met le lien de l’étude complète juste ici.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page