S'informer

Les premiers TER hybrides de France arrivent sur les rails de la Nouvelle-Aquitaine

Dès 2023, ces nouveaux prototypes seront déployés dans quatre régions dont la Nouvelle-Aquitaine. L’objectif étant de réduire l’impact environnemental des trajets en TER.

Des trains plus propres sur nos rails, c’est la promesse que se fixent la SNCF et le constructeur Alstom. Prévu pour entrer en service au deuxième trimestre 2023, ces nouveaux TER utiliseront trois sources d’énergies pour avancer (le diesel, l’électricité et les batteries). Avec cette nouvelle méthode, la SNCF espère pouvoir réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre. 

© Ces nouveaux prototypes s'inscrivent dans la transition écologique de la SNCF pour ne plus utiliser de diesel d'ici 2023 - SNCF
© Ces nouveaux prototypes s’inscrivent dans la transition écologique de la SNCF – SNCF

Les TER gagneront en autonomie et pourront circuler sans utiliser leurs moteurs thermiques pendant une vingtaine de kilomètres. Une solution qui permettra de diminuer la pollution sonore aux abords des gares et des villes. 

Pour la durée de l’expérimentation en 2023, une vingtaine de rames sur onze lignes seront équipées de cette technologie. Le coût total pour la région est de 16,8 millions d’euros. Un budget qui est conséquent, mais qui représente la meilleure option face à un passage à l’électrique de tout le réseau ferroviaire de Nouvelle-Aquitaine, qui était estimé à plus de 1,3 millions d’euros le kilomètre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page