S'informer

L’exploitation du tram bordelais bientôt confiée à une société italienne ?

Avec la fin du contrat d’exploitation de Keolis le 31 décembre 2022, le réseau TBM sera de nouveau soumis à un appel d’offre. Pour l’instant 4 candidats se sont positionnés dont une société italienne. 

Le premier à s’être positionné est Keolis, la filiale de la SNCF qui voudrait continuer d’exploiter le réseau qu’il contrôle actuellement. Le second est Transdev qui possède d’anciens membres de Véolia. Pour rappel Véolia était l’exploitant du réseau TBC avant qu’il ne devienne TBM. Ces 2 candidats sont considérés comme « normaux » du fait de leurs passif avec le réseau mais les 2 suivants sont plus inattendus. Le troisième serait la RATP Dev et le dernier une société italienne. Pour ces 2 là, il n’y a pour l’instant pas trop d’informations qui circulent à leurs sujets.

© Pixabay

Le fait qu’il y ait autant de candidats pour l’exploitation du réseau TBM n’est pas anodin puisqu’avec la crise actuelle, le secteur du transport en commun est en chute libre. L’exploitation du réseau TBM serait une réelle aubaine pour les candidats, puisqu’il est composé de 85 de lignes de bus, quatre lignes de tram, un système vélos en libre-service et deux navettes fluviales, ce qui en fait la plus grande délégation de service public de la métropole. C’est dans ce sens qu’une enveloppe d’environ 500 millions d’euros par an est distribuée pour son exploitation.

Pour l’instant Bordeaux Métropole n’a pas encore lancé officiellement d’appel d’offres, mais de plus en plus de candidats commencent à se positionner pour reprendre le réseau en 2023. Le prochain exploitant possédera l’ensemble du réseau jusqu’en 2031 voir 2032.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page