S'informer

« Où est Angela ? » La phrase que personne ne veut entendre à Bordeaux, mais qui peut sauver des vies !

Présent depuis cet été, le dispositif national « Demandez Angela » se développe en France et désormais à Bordeaux. Retour sur une aide importante pour lutter contre les incivilités.

Des insultes, en passant par les interpellations déplacées, sans oublier les agressions, les comportements inappropriés sont nombreux à Bordeaux et peuvent intervenir à n’importe quel coin de rue. Même s’il n’est pas possible pour le moment d’arrêter ces fléaux, on peut toujours limiter leurs conséquences.

© Un dispositif collectif qui permet de mettre à l'abri les victimes de comportements inappropriés - Mairie de Bordeaux
© Un dispositif collectif qui permet de mettre à l’abri les victimes de comportements inappropriés – Mairie de Bordeaux

Le dispositif national « Demandez Angela » est là pour mettre à l’abri les victimes de ces actes. Même si des problèmes sont présents en journée, il est plus dangereux de se balader seul le soir surtout si on vient de sortir d’une soirée bien arrosée. Pour protéger les personnes qui se sentent menacées, des bars, des boites de nuit et le réseau TBM s’engagent auprès de vous.

© TBM s'engage aussi en mettant à disposition des bornes d'appels d'urgence - Mairie de Bordeaux
© TBM s’engage aussi en mettant à disposition des bornes d’appels d’urgence – Mairie de Bordeaux

Angela : un dispositif collectif

Pour le moment, 80 personnes dans une vingtaine d’établissements font partie de l’opération. La mairie a d’ailleurs mis en ligne la liste des participants. Si vous vous sentez en danger, il vous suffit de vous rendre dans un lieu où le logo « Demandez Angela » est collé. En arrivant dite à un membre du personnel « Où est Angela ? » Et il vous mettra à l’abri immédiatement.

© Un très bon reportage de France 3 Aquitaine pour comprendre « Angela » – France 3 Aquitaine/YouTube

Pour accompagner cette action, TBM a aussi déployé des bornes d’appels d’urgence, dans deux stations et une dizaine de rames pour prévenir les secours en cas de danger. De plus, la ville travaille à améliorer le sentiment de sécurité pour les employés qui sortent tardivement du travail. Des discussions sont aussi en cours avec les associations étudiantes pour les protéger plus efficacement face au GHB et aux agressions en sortie de soirée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page