S'informer

Un collectif de jeunes propose des améliorations pour les transports en commun de Bordeaux

En 2023 Kéolis terminera son contrat de gestion des réseaux de transports bordelais. Et c’est dans cette situation où un renouvellement de contrat va surement avoir lieu qu’un collectif de jeunes propose de nombreuses pistes d’améliorations des transports. Explications.

Avec l’arrivée à échéance du contrat de Kéolis, de nombreuses propositions commencent à arriver pour améliorer les transports en commun bordelais. Il est fort probable que le contrat avec Kéolis soit renouvelé mais pour l’instant aucune information officielle n’est sortie à ce sujet. Dans cette situation, un collectif de jeunes rassemblant 8 organisations de lycéens et étudiants a mené une enquête d’Octobre à Mars auprès des jeunes de Bordeaux pour savoir comment améliorer les transports en commun sur Bordeaux. Parmi toutes les propositions 5 ont été particulièrement fortes.

© Pixabay

La 1ère est une baisse de la tarification pour les étudiants et les mineurs. Selon le collectif il faudrait pouvoir diminuer le tarif à 12€ mensuel pour les étudiants et les mineurs. Par exemple, le collectif prend Toulouse qui est dans les mêmes dispositions que les transports bordelais. Là-bas un tarif préférentiel est prévu pour les mineurs (8,5€) et les étudiants (12€). Actuellement le prix de l’abonnement pour les étudiants et les mineurs est de 20,40€ par mois.

La 2ème proposition est l’amélioration des dessertes des campus. Actuellement le campus de Talence-Pessac sur la ligne B est le plus encombré et présente de nombreux problèmes. Pour améliorer les accès, le collectif propose de développer le réseau de la ligne B sur le secteur avec de nouveaux aiguillages pour une meilleure circulation et sur un plus long terme une augmentation du nombre de lignes de Bus dans cette zone pour desservir plus efficacement les zones mises à l’écart. 

La 3ème proposition est le développement de pistes cyclables beaucoup plus sécurisées. Pour le collectif il est important de pouvoir relier toutes les pistes cyclables entre elles et les amener jusqu’à Bordeaux sans faire de tronçons. Dans le même le collectif exprime son envie d’améliorer la sécurité avec des espaces dédiés aux cyclistes à double sens.

© France 3 Aquitaine

La 4ème proposition serait de désenclaver la rive droite. Comme il s’agit d’une zone très vaste regroupant de nombreuses communes, il est difficile de desservir toutes les zones et certaines se retrouvent abandonnées. Selon eux, il est important de régler ce problème et de relier ces zones à Bordeaux plus efficacement comme une augmentation du nombre de bus ou encore un itinéraire pour le tram D le faisant aller jusqu’à Floirac ou Bouliac.

La dernière proposition concerne l’hypothèse d’un métro bordelais. Selon eux, il ne faut pas prendre l’hypothèse à la légère. D’après le collectif la création d’un métro bordelais pourrait désengorger les transports en commun surchargés sur Bordeaux.

De très bonnes propositions, nous permettant d’avoir des perspectives d’avenir sur nos transports. Maintenant il ne nous reste plus qu’à voir si oui ou non certaines seront gardées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page