S'informer

Une “fausse” centrale nucléaire de perfectionnement s’est créée sur Bordeaux

Pour entraîner nos personnels du nucléaire à réagir à n’importe quelle situation en étant sous pression, la société Apave organise des sessions d’entraînement dans une fausse centrale nucléaire.

On se souvient tous de la crise de Tchernobyl et de tout ce que ça a entraîné. Un personnel en situation de stress qui malheureusement n’a pas su réagir à temps et a provoqué l’une des plus grandes catastrophes de notre histoire, qui encore aujourd’hui a des conséquences. La France est l’un des pays avec le plus de centrales nucléaires en activité. Avec une certaine vétusté, de nombreuses centrales commencent à fermer leurs portes. Pourtant le danger reste toujours présent et un nouveau Tchernobyl n’est pas à écarter. C’est dans cette situation que la société Apave a décidé d’informer, entraîner et protéger nos personnels de centrales nucléaires à des situations de tensions extrêmes pour en temps voulu, pouvoir réagir directement et efficacement. Un mélange de cours théoriques et pratiques qui permet de se rendre compte de la dangerosité du métier et comment réagir au mieux en un minimum de temps.

© Pixabay

Apave est une société bordelaise se trouvant à Artigues et qui propose toute l’année des formations express aux professionnels des métiers comportant des risques. Mais pour les personnels du secteur du nucléaire il faut une mise en situation concrète avec des éléments bien précis, c’est pour ça que la société a créé dans ses locaux une fausse centrale nucléaire aussi réaliste que possible pour répondre à tous les problèmes.

Une super nouvelle qui permet de nous rendre compte de l’importance de la sécurité dans ce type de métier et comment ils sont formés pour répondre à tout problème même en situation de crise pour éviter un nouveau Tchernobyl. Si vous voulez en savoir plus sur cette formation et les locaux, on vous met leur vidéo YouTube de présentation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page