S'informer

Une vague d’expropriations démarre sur la Dune du Pilat

Vous ne le saviez peut-être pas mais une partie de la Dune du Pilat est en réalité privée. Alors depuis 2014 le Conservatoire du Littoral a lancé une opération pour être le seul propriétaire de la Dune.

L’intégralité de la Dune du Pilat fait plus de 400 hectares (forêt et dune comprises). Sur cet ensemble, plus de 269 hectares appartiennent à 150 propriétaires privés qui l’ont divisée en 250 parcelles. Dans un souci de préservation de la Dune et d’amélioration de l’accueil des visiteurs, le Conservatoire du Littoral s’est lancé à la conquête de la Dune en rachetant les parcelles à tous les propriétaires. Même si certaines ventes se sont réalisées très rapidement et sans encombre, d’autres ont été beaucoup plus difficiles mais toutes les acquisitions devraient s’achever vers 2022.

© Pixabay

Chaque année, c’est plus de 2 millions de visiteurs qui viennent sur la Dune du Pilat. Mais pour les accueillir dans les meilleures conditions possibles, de nombreuses compensations financières sont données aux propriétaires. L’installation de l’escalier qui permet de monter sur la dune (oui cette partie de la dune est privée normalement) ou encore l’utilisation de son parking est un bien privé dont le coût est estimé à environ 130 000 € par an. Autant de zones et d’argent qui pourraient être économisés si les terrains appartenaient au Conservatoire du Littoral, rappelait Michel Daverat, le président du syndicat et élu régional d’Europe Écologie-Les Verts en 2015.

© Pixabay

Avec ces acquisitions, les terrains deviendront « inaliénables » c’est-à-dire qu’il ne sera pas possible de construire dessus. Mais même si le mot « expropriation » peut paraitre barbare, il s’agit en fait d’une procédure administrative pour prouver que désormais les terrains ne leurs appartiennent plus et qu’ils doivent quitter les lieux s’ils sont toujours là (certains propriétaires avaient des maisons à côté de la Dune du Pilat mais ont reçu des compensations ou ont été relogés). D’un autre côté, des accords sont passés avec les campings qui entourent la dune pour les laisser en l’état afin qu’ils puissent continuer leurs activités tout en respectant les réglementations en vigueur pour respecter et protéger la dune ainsi que l’environnement qui l’entoure.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page