S'informerSorties

La LGV Bordeaux-Toulouse est sur les rails avec une enveloppe de 4,1 milliards d’euros

Cela fait depuis des années que le projet de la LGV entre Bordeaux et Toulouse est dans les cartons. Aujourd’hui nous apprenons qu’enfin le projet sort de la poussière et entame un véritable bond en avant. Explications.

En 2016 le projet LGV reliant Bordeaux et Toulouse était acté d’utilité publique. Le but étant de relier Toulouse à la Capitale en 3h environ et Toulouse à Bordeaux en environ 1h. Depuis 2017, le projet reste au point mort. Plus personne n’en parle et les financements ne viennent plus. Dimanche dernier Jean Castex annonçait une aide d’1,38 milliards d’euros pour la réalisation de la LNPCA (Ligne Nouvelle Provence – Côte d’Azur) reliant Marseille à Nice. Cette annonce n’a pas été très bien accueillie par Carole Delga, présidente socialiste de la région Occitanie et Jean-Luc Moudenc, le maire LR de Toulouse et président de la métropole. Ils expliquaient que le projet de la LNPCA Marseille-Nice était largement moins avancé que celui de Bordeaux-Toulouse et appelaient le gouvernement à une équité entre les régions. À la suite de ce « coup de gueule » Jean Castex adressa un courrier aux élus leurs spécifiant que le projet LGV Bordeaux-Toulouse n’était pas abandonné et qu’une aide de 4,1 milliards d’euros sera fourni par le gouvernement qui s’ajoutera à une demande d’aides d’environ 2 milliards de fonds européens.

© Pixabay

Au-delà de la joie et de la victoire de cette décision se sont surtout des dates qui ont été données. En plus d’un budget de 4,1 milliards d’euros, une société de projet impliquant les régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie sera créée pour aider à la gestion du projet. Les travaux commenceront sûrement vers la mi-2024 et se succèderont pour permettre une mise en service de cette LGV d’ici 2030. 

Après plusieurs années de combats acharnés, le projet de la LGV Bordeaux-Toulouse voit enfin le jour. Une bonne nouvelle qui permettra de relier plus rapidement et efficacement la France à la Capitale. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page