MangerRestaurantsS'informer

Le groupe de boulangerie bordelaise « Opéra » en très mauvaise posture

Avec plus de 25 boutiques à son actif, le groupe avait pour ambition d’en ouvrir 50 de plus. Mais, il doit se résigner suite à la crise sanitaire et à une future décision de justice.

Le groupe pessacais spécialisé dans les produits de boulangerie, de pâtisserie et de traiteur de qualité premium vient de demander un redressement judiciaire pour 10 de ses boutiques. Une situation critique qui s’explique par la crise des gilets jaunes et celle du COVID. En effet, les différentes manifestations et confinements ont modifié les comportements de consommation des Bordelais. Les déplacements étant moindres, et la fréquentation du centre-ville ayant diminué, il est difficile de garder la tête hors de l’eau, expliquent les avocats du groupe. L’objectif étant de trouver une solution de pérennité garantissant la sauvegarde d’un maximum d’emplois.

© Opéra est un groupe bordelais de boulangeries qui met en avant la qualité de leurs produits - Opéra/Pages Jaunes
© Opéra est un groupe bordelais de boulangeries qui met en avant la qualité de leurs produits – Opéra/Pages Jaunes

De plus, ces difficultés financières s’accompagnent de plusieurs contentieux pour loyers impayés. Comme à Saint-Médard-en-Jalles (36 000 €) ou encore Bordeaux-Caudéran (120 000 €). En mai dernier, le directeur du groupe, Marc Faujanet, expliquait à nos confrères du Sud Ouest qu’il espérait ouvrir 50 boulangeries et lieux de restaurations d’ici 2024. Aussi bien sur Bordeaux que sur le Bassin d’Arcachon et les Landes. Des ambitions qui doivent malheureusement être revues à la baisse.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page