S'informer

À partir d’aujourd’hui Bordeaux devient une ville « anti-gaspi »

L’application Too Good To Go, leader dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en France, vient de faire un partenariat avec 6 villes françaises et Bordeaux en fait partie. Explications.

L’un des objectifs du gouvernement est de réduire de 50% le gaspillage alimentaire en France d’ici 2025. Il s’agit d’une action difficile à mener, mais pour aider le gouvernement de nombreux acteurs ont décidé de s’engager dans la réduction du gaspillage alimentaire. C’est le cas de l’application Too Good To Go. Cette application apparue en 2016 est en première ligne contre le gaspillage alimentaire. À ce jour, l’application a été téléchargée par plus de 9 millions de français et 24 millions de repas ont été préservés. À l’aide d’un réseau de plus de 16 000 commerçants partenaires, de livres de cuisine et de collaborations avec des politiques et filières alimentaires, la notion d’« anti-gaspi » s’améliore.

© Pixabay

Pour continuer dans cette voie, l’application vient de lancer son réseau de 6 villes « anti-gaspi ». Le but est de réduire au maximum le gaspillage alimentaire présent dans ces villes. Pour réussir, les villes doivent travailler sur un pilier spécifique que la commune décidera de choisir comme l’éducation, la sensibilisation des habitants ou encore la restauration collective. À l’aide de projets et de campagne, les maires devront promouvoir l’« anti-gaspi ». 

© Hotel de Ville – Office de Tourisme de Bordeaux

Si le projet fonctionne, d’autres villes devraient se joindre à l’opération. Aujourd’hui c’est plus de 250 tonnes de nourritures qui sont jetées chaque année par commune en France. Il s’agit de l’équivalent de la consommation annuelle de 125 familles. 

Un nouveau projet pour lutter contre le gaspillage alimentaire qui représente un fléau en France. Pour plus d’informations sur l’application et sur leurs actions on vous met le lien de leur Instagram

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page