S'informer

Bordeaux encadre les loyers à partir du 15 juillet

Face à la spéculation de plusieurs propriétaires de biens à Bordeaux, les loyers de la 6ème ville la plus chère du pays vont évoluer pour permettre aux locataires de payer un prix juste. 

Après Paris, Lille ou encore Lyon, c’est au tour de Bordeaux de voir ses loyers encadrés. À partir de la date du 15 juillet, tout nouveau bail qui dépasserait le plafond au mètre carré de 20% verra le propriétaire du bien avoir des sanctions financières.

© L'encadrement des loyers à Bordeaux sera effectif sur tous les nouveaux bails à partir du 15 juillet - Pixabay
© L’encadrement des loyers à Bordeaux sera effectif sur tous les nouveaux bails à partir du 15 juillet – Pixabay

Ce qui signifie que les nouveaux contrats signés entre propriétaires et locataires prendront en compte le type de biens et sa localisation à Bordeaux. La taille et le prix au mètre carré auront bien évidemment un impact important sur le prix final du loyer.

La ville sera coupée en quatre zones, la première, celle de l’hypercentre un T1 vide aura un loyer de référence de 18€ le mètre carré. La zone vers le centre de Saint-Genès verra un T3 meublé dans les environs de 14€ le mètre carré. Du côté de Bastide Nord un T2 vide sera à 11,70€ le mètre carré. Enfin, le secteur des Bassins à flot, aura un prix de 12,20€ le mètre carré pour un T3 meublé

© Ces nouvelles mesures doivent permettre à plus de personnes de se loger aux meilleurs prix dans Bordeaux - Commission européenne/2022 European Capital of Smart Tourism
© Ces nouvelles mesures doivent permettre à plus de personnes de se loger aux meilleurs prix dans Bordeaux – Commission européenne/2022 European Capital of Smart Tourism

Même si cette mesure sera en place qu’à partir du 15 juillet, il sera possible de calculer son loyer de référence dès le 5 juillet via un site internet dédié : simulateur-loyer.bordeaux-metropole.fr (il n’est actuellement pas disponible). Les propriétaires qui ne respecteront pas les nouvelles règles devront payer une amende de 5000€ s’ils sont une « personne physique » et 15000€ s’ils sont une entreprise « personne morale ». 

L’expérimentation durera jusqu’en 2026. Si elle fonctionne, elle pourra être appliquée à d’autres villes de la région. 

À lire aussi : Une piste cyclable à 7,1 millions d’euros sur le pont François-Mitterrand ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page