S'informer

Commande d’un audit sur la vétusté des immeubles bordelais : le maire de Bordeaux prend les choses en main

Lundi 21 juin, après l’effondrement de 2 immeubles rue de la Rousselle, le maire de Bordeaux s’est exprimé sur la situation lors d’une conférence de presse. La mairie s’empare du dossier et une centaine de personnes ont été relogées dans l’urgence.

Les 2 immeubles effondrés n’étaient pas classés comme étant à risque. Cette situation pose de nombreuses questions sur la vétusté des bâtiments du centre historique de Bordeaux. Une menace « d’effet domino » est possible après les événements de dimanche. La pierre bordelaise est très belle mais aussi très fragile, il est donc possible que d’autres effondrements aient lieu. 

© Radio France – Yvan Plantey

Pour écarter tout danger, plus d’une dizaine d’immeubles autour de la zone entre la rue de la Rousselle et du cours Alsace-Lorraine sont désormais évacués. Cette opération représente plus d’une centaine de riverains à reloger. Pour aider, le Palais des Sports a été réquisitionné par la mairie pour servir de refuge à toutes les personnes ne pouvant pas aller dans leurs familles ou chez des amis. De plus, une cellule de soutien psychologique s’est installée sur place.

© Radio France – Florence Pérusin

L’autre décision phare du maire concerne la réalisation d’un audit dans tout le centre historique de Bordeaux pour se rendre compte de la dangerosité des bâtiments et réagir en conséquence. Pierre Hurmic en a profité pour revenir sur le fait qu’environ 60% des résidences principales de cette zone datent de 1948. De nombreux immeubles sont vétustes et doivent subir des travaux de toute urgence selon lui.

© Bouger à Bordeaux

En 2020, plus de 300 résidences sur Bordeaux ont été classées comme habitats indignes par l’agence départementale d’information sur le logement (Adil). Le bailleur « In-Cité » qui disposait des immeubles effondrés estime qu’environ 5% des logements sur Bordeaux seraient une menace actuellement.

La situation sur Bordeaux est actuellement très tendue, les pompiers restent sur le qui-vive avec ce risque « d’effet domino ». L’audit, sur le point d’être réalisé permettra sûrement de voir plus clair sur les dangers à venir dans la ville. Nous vous tiendrons évidemment informés de la suite des événements.

© France 3 Aquitaine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page