S'informer

Connaissez-vous l’histoire du Château Trompette ?

Avant de devenir la place des Quinconces, le lieu abritait l’un des châteaux les plus controversés de France.

En 1453, après la fin de la bataille de Castillon, Bordeaux et sa population sont victimes d’une répression de la part du roi de France, Charles VII.

© Il a fallu 12 ans pour construire le Château Trompette - Bordeaux Confidentiel
© Il a fallu 12 ans pour construire le Château Trompette – Bordeaux Confidentiel

Lors de la Guerre de Cent An, les Bordelais sont restés fidèles au roi d’Angleterre. Pour réaffirmer la puissance de la royauté française et rappeler à la population qu’ils ont un devoir d’obéissance, le roi construit 2 châteaux-forts. Le fort du Hâ à l’ouest et le Château Trompette au nord. De plus, une loi, interdit l’utilisation de la langue de Gasconne. Par ailleurs, les nobles seront quant à eux exilés s’ils ne se soumettent pas à la France.

Il aura fallu plus de 12 ans pour construire la forteresse de la place des Quinconces. Du fait de leur trahison, ce sont les Bordelais eux-mêmes qui ont dû payer et édifier la structure.

© Les canons pointés en direction de la ville par manque de confiance - Bordeaux Confidentiel
© Les canons pointés en direction de la ville par manque de confiance – Bordeaux Confidentiel

En 1649, la population bordelaise se révolte contre le pouvoir en place et détruit le Château Trompette. Suite à cette action, le roi Louis XIV réprime d’une main de fer Bordeaux. Dans le même temps, il demande à Vauban de reconstruire le monument en plus grand.
Après la destruction de plusieurs maisons, de deux couvents et près de 11 ans de travaux, le nouveau Château Trompette est sorti de terre. Le fort s’est transformé en citadelle et a porté le surnom de la « Bastille bordelaise ». En plus d’accueillir des garnisons militaires, l’édifice dispose de plusieurs canons visant la ville.

© La seconde construction a détruit de nombreux bâtiments bordelais - Bordeaux Confidentiel
© La seconde construction a détruit de nombreux bâtiments bordelais – Bordeaux Confidentiel

En 1787, deux ans avant la Révolution Française, le roi Louis XVI vend le Château. Il le laisse à l’abandon pour se rapprocher des Bordelais et être apprécié. Ce n’est qu’en 1818 que l’édifice fut détruit pour la dernière fois.

Même s’il ne reste aucune ruine du Château, une maquette de l’œuvre de Vauban existe toujours et s’expose au musée des Plans et Reliefs de Paris.

© Musée des Plans-Reliefs
© Musée des Plans-Reliefs

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page