S'informer

Des immeubles de la Place Gambetta sont sur le point de s’effondrer

Depuis quelques mois, plusieurs immeubles de Bordeaux se sont effondrés ou ont un fort risque d’effondrement. Une situation tendue qui risque de s’aggraver dans les années à venir. 

Mardi dernier, un expert du Tribunal Administratif a délivré un arrêté de mise en péril imminent pour les immeubles 12bis et 13 de la Place Gambetta. Cette décision interdit tout accès aux bâtiments. De ce fait, les habitants et les commerçants se trouvant à l’intérieur n’ont eu qu’une journée pour quitter les lieux. De plus, les habitants des immeubles 12 et 14 ont dû faire la même chose pour plus de sécurité. 

© De plus en plus d'immeubles sont découverts dans un état de vétusté alarmant - Google
© De plus en plus d’immeubles sont découverts dans un état de vétusté alarmant – Google

En tout sept locataires et huit entreprises dont six commerçants sont concernés par cette nouvelle mesure. Un périmètre de sécurité a d’ailleurs été installé pour empêcher les Bordelais de s’approcher de la zone. En attendant que les propriétaires de ces immeubles effectuent les travaux de réhabilitation l’arrêté sera maintenu. De même, les travaux sur la porte de Dijeaux sont interrompus jusqu’à nouvel ordre pour éviter d’aggraver la situation des immeubles. 

Les effondrements sont rares mais trop nombreux

Cet événement rappelle ceux survenus ces derniers mois dans le centre historique de Bordeaux. Depuis le mois de juin 2021, trois immeubles se sont effondrés dans Bordeaux entraînant des blessés Mais ce n’est pas tout puisqu’une dizaine ont dû être placée en situation de péril imminent et leurs habitants relogés.

Des effets domino sont à craindre un peu partout dans Bordeaux, qu’il s‘agisse des quais, du quartier Saint-Michel, de celui des Chartrons ou des rues adjacentes à Sainte-Catherine, aucun quartier n’est épargné. 

© La rue de la Rouselle a connu les pires effondrements de Bordeaux - Shutterstock
© La rue de la Rouselle a connu les pires effondrements de Bordeaux – Shutterstock

L’État, Bordeaux Métropole et la mairie de Bordeaux se sont associés pour commander une étude complète du parc immobilier de Bordeaux et vérifier la vétusté des bâtiments anciens. Depuis le 10 février, c’est le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) qui s’occupe de cette demande.

Le résultat de l’étude permettra de repérer l’ensemble des immeubles à risque sur Bordeaux et d’en connaître les causes. Pour l’adjoint au logement, Stéphane Pfeiffer, la découverte d’autant d’immeubles vétustes n’est pas forcément gage d’aggravation. En effet, la mairie a intensifié sa recherche d’immeubles à risque, de ce fait, il est normal d’en trouver plus qu’avant. 

© Le périmètre de sécurité permet de limiter le risque pour les passants - Mairie de Bordeaux
© Le périmètre de sécurité permet de limiter le risque pour les passants- Mairie de Bordeaux

En plus de cette étude, la mairie a déjà reçu plus de 500 signalements de fissures ce qui aide le recensement. Mais fort heureusement, pour le moment, une minorité de cas a nécessité des travaux de renforcement et une infime partie ont entraîné une évacuation comme mardi dernier, précise Stéphane Pfeiffer.

À lire aussi : Commande d’un audit sur la vétusté des immeubles bordelais : le maire de Bordeaux prend les choses en main

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page