S'informer

Des jardins miniaturisés à Bordeaux pour se rendre compte de l’impact humain sur la nature

Jusqu’au 30 juin, Bordeaux Métropole vous propose de découvrir l’évolution de notre nature de l’époque primitive jusqu’à notre ère. Mais ce décor cache aussi un autre secret.

© Décor végétal – Maison Écocitoyenne

La mairie ne l’a jamais caché, elle voudrait nous faire prendre conscience de l’impact que nous avons sur notre environnement. Pour l’y aider, plusieurs projets se sont succédés. Le dernier en date est ce décor végétal à côté de la Maison Écocitoyenne. Actuellement 5 jardins miniaturisés sont disposés en arc de cercle. Chaque jardin représente une vision et une évolution de notre nature.

  • Le premier, une forêt primaire en friche
  • Le second, un jardin médiéval
  • Le troisième, un jardin de type français
  • Le quatrième, un jardin de style méditerranéen
  • Et le dernier, un jardin pollué par la présence humaine
© Décor végétal – Maison Écocitoyenne

La direction des espaces verts de Bordeaux Métropole, qui est à l’initiative sur ce projet, a expliqué que ce coin de verdure a pour ambition d’être « un espace vivant et mouvant ». Le but étant que ce décor interroge la population locale, sur l’impact qu’ils ont sur la nature qui les entourent. Mais ce n’est pas tout puisque ce décor fait aussi partie d’un plus grand projet. En effet, la Métropole explique que cet espace est un composant de l’exposition « L’humain, espèce invasive ? », actuellement disponible à la Maison Écocitoyenne.

© Maison Écocitoyenne – Bordeaux Métropole

Cet exposition d’un nouveau genre est présent sur les quais jusqu’au 30 juin. Son but est de nous faire prendre conscience de notre impact sur l’environnement. Pour accompagner ce décor, nous vous conseillons aussi d’aller voir l’exposition « L’humain, espèce invasive ? », qui est disponible jusqu’au 31 décembre. Si vous voulez en savoir plus, on vous met le lien de l’exposition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page