S'informer

Expérimentation grandeur nature au Haillan pendant un an

Début juillet, le Haillan a obtenu le label international « Cittaslow ». Un prix difficile à obtenir qui montre l’engagement de la ville dans le bien-être de ses habitants et l’implication environnementale de la ville. Aujourd’hui une nouvelle expérimentation se met en place pour continuer dans cette voie.

Pendant un an, la commune va faire passer certaines rues à sens unique, d’autres verront leurs limitations abaisser à 30 km/h, tandis que des places de stationnement seront réorganisées pour éviter l’anarchie sur les trottoirs.

© La nouvelle expérimentation au Haillan a pour but de rendre la circulation en ville plus apaiser pour les riverains - Bordeaux Métropole
© La nouvelle expérimentation au Haillan a pour but de rendre la circulation en ville plus apaiser pour les riverains – Bordeaux Métropole

Après des réunions et des consultations avec les habitants entre novembre 2021 et mars 2022, un plan « d’apaisement des quartiers » a été créé en partenariat avec Bordeaux Métropole. Si le projet était dans les tuyaux depuis un long moment il n’a pu se mettre en place que maintenant puisque d’autres projets importants étaient en cours de discussion avant. L’obtention du label a par ailleurs aidé à faire remonter le projet. 

Une expérimentation qui peut poser problème aux riverains d’un quartier du Haillan

Si l’apparition de rues à sens unique et la limitation à 30 km/h a plu à une grande partie de la population. La réorganisation du stationnement a beaucoup moins convaincu. En effet, même si la gestion du stationnement était anarchique, la plupart des habitants trouvaient une place. En revanche, avec la nouvelle disposition (qui certes permet plus de sécurité et de répondre aux normes nationales), le nombre de places est réduit à 340 pour plus de 400 maisons dans la zone du parc Sainte-Christine. Une situation qui s’annonce complexe quand on sait que la plupart des riverains ont transformé leurs garages en extension de maison ou de jardin. 

À la fin de l’expérimentation un bilan sera dressé pour connaître les tenants et les aboutissants du projet. Si les résultats sont satisfaisants, de nouvelles zones connaîtront la même expérience. Dans le cas contraire, elles seront annulées. En revanche, la limitation de vitesse à 30 km/h restera en place quel que soit le résultat. De plus, dans les années à venir elle se généralisera à toute la ville. Le principal objectif de cette mesure étant d’habituer les riverains à mieux circuler en ville et la rendre plus apaisée. 

À lire aussi : La commune du Haillan obtient un prestigieux label international

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page