S'informer

La LGV entre Bordeaux et l’Espagne enterrée ou encore sur les rails ?

Après l’annonce du Premier Ministre mercredi d’une aide de 4,1 Milliards d’euros pour la réalisation de la LGV entre Bordeaux et Toulouse, beaucoup se demandent si son allongement jusqu’à l’Espagne aura toujours lieu. Explications.  

Dans le projet initial, 2 LGV étaient prévues dans le Sud-Ouest. La première devait relier Bordeaux à Toulouse et la seconde Bordeaux à l’Espagne en passant par Dax. En 2016 la LGV Bordeaux-Toulouse a été considérée comme d’utilité publique, ce qui n’a pas été le cas de la LGV Bordeaux-Espagne. Ainsi les travaux sur le côté français ont été arrêtés, alors que sur le côté espagnol les travaux ont continué. 

© Pixabay

Après l’annonce de mercredi sur les aides de l’État et de l’Europe pour la construction de la LGV Bordeaux-Toulouse, le problème de la ligne Bordeaux-Espagne est revenu. De nombreux élus veulent voir apparaître cette nouvelle ligne, en expliquant qu’elle permettra une plus-value de la région Nouvelle-Aquitaine. Actuellement aucun financement n’est prévu avant la fin des travaux de la LGV Bordeaux-Toulouse, mais à l’approche des régionales des voix se lèvent exprimant le fait que l’Espagne aura terminé sa partie de LGV pour 2023-2024 alors que la France ne l’aura même pas commencé ce qui représente un réel problème au niveau commercial européen puisqu’en plus de transporter des personnes, cette ligne servira au transport de marchandise à travers toute l’Europe. 

Même si la LGV Bordeaux-Espagne aura bien lieu, elle n’est pas prévue pour tout de suite. Des discussions sont encore en cours, et des voix opposantes à ce projet montent comme pour les écologistes qui considèrent ce projet comme polluant, là où d’autres personnes le considèrent comme une alternative aux routes surchargées. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page