S'informer

La plage de Biscarrosse va subir un réensablement d’urgence

Suite aux intempéries de décembre qui ont frappé les Landes, la situation est devenue critique en matière d’érosion des côtes. Le temps presse.

Au Nord des Landes, sur la plage centrale de Biscarrosse, la situation se tend. La tempête Barra a fait de nombreux dégâts matériels mais aussi naturels. En effet, à la suite de cet événement climatique, la côte a reculé de sept mètres.

© L’érosion menace de plus en plus les habitations à Biscarrosse – ccgrandslacs

Depuis le 18 décembre, les randonneurs laissent la place aux engins de chantier chargés de réensabler la plage à marée basse. Cette opération a pour but de préserver le littoral et protéger la population et leurs habitations de l’érosion des côtes.

Dans le but de préparer la station balnéaire à accueillir ses touristes et ses surfeurs, des travaux de réensablement ont lieu chaque printemps. Mais cette fois, c’est différent, la quantité de sable à remettre est tellement importante qu’il fût nécessaire de commencer dès que possible.

© Le sable est pris dans le sud lors de la marée basse – ccgrandslacs

Le coût des travaux est estimé à 450 000 euros. Une somme colossale mais nécessaire a expliqué Vincent Bawedin, chargé de mission, gestion du trait de côte à la Communauté de communes des Grands Lacs à nos confrères de France 3 Aquitaine.

Françoise Douste, présidente de la Communauté de communes des Grands Lacs, explique que d’autres solutions sont possibles. Mais toutes sont plus chères et plus complexes à mettre en place. Comme l’enrochement de la côte qui coûterait entre 5 à 10 millions pour gagner quelques années.

© La plage centrale de Biscarrosse est déjà en train d’être réensablée – ccgrandslacs

Pour l’observatoire du littoral de Nouvelle-Aquitaine, cette situation ne va faire qu’empirer. L’érosion fera reculer nos côtes d’environ 1,70 mètres chaque année. Comme nous vous l’expliquions dans cet article la plage centrale de Biscarrosse n’est pas la seule à devoir subir des travaux en ce début d’année.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page