S'informer

Le banc d’Arguin sera-t-il bientôt placé sous une cloche de protection ?

Ce vendredi, le nouveau plan de gestion de la réserve naturelle du banc d’Arguin a été présenté aux membres du parc naturel marin du Bassin d’Arcachon (PNMBA), qui n’ont pas été convaincus.

Depuis plus de cinq ans, la SEPANSO, association qui gère la réserve naturelle du banc d’Arguin, est en conflit avec le PNMBA composé d’élus, de pêcheurs, d’ostréiculteurs et de plaisanciers. D’un côté, l’association veut protéger les oiseaux de l’impact humain et de l’autre côté, le PNMBA considère qu’ils sont laissés pour compte, pointant le manque de concertation et les limitations qui s’intensifient à chaque nouveau plan de gestion.

© Banc d’Arguin – Site Officiel Bassin d’Arcachon

Depuis 2017, le gouvernement limite la présence de l’homme dans la zone, en réduisant de près de 80 % les zones qui leur sont accessibles selon Joël Confoulan, président de la confédération des associations d’usagers du Bassin d’Arcachon. Une situation qui risque de se durcir encore une fois avec le nouveau plan de gestion. Ce vendredi, lors de la réunion entre les membres du PNMBA, un avis défavorable a été émis concernant les nouvelles dispositions.

© Carte Réserve Naturelle Nationale du banc d’Arguin – SEPANSO

Pour essayer de trouver une solution, l’État s’est engagé à élargir la concertation à une plus grande part de la population, mais aucune action n’a pour le moment été menée, explique le PNMBA. L’une de leur principale crainte désormais est que le ministère de l’Environnement fasse passer ce nouveau plan sous les radars sans s’occuper de leur avis et à terme mettre sous cloche toute la zone. Bref, l’histoire n’est pas finie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page