S'informer

Le pont de pierre va avoir droit à une restauration de plusieurs années

Le plus vieux pont de Bordeaux qui fête cette année ses 200 ans va entrer dans une phase de travaux pour plusieurs années. Une étape importante si nous voulons encore le voir debout pour longtemps.

Ouvert au public le 1er mai 1822, le pont de pierre est un symbole de la ville. Entre les légendes et ses spécificités, le plus vieux pont de Bordeaux fait toujours autant parler de lui, même 200 ans plus tard. Pourtant, avec le temps, l’édifice s’enfonce irrémédiablement dans la Garonne. Entre 1910 et aujourd’hui, le pont de pierre s’est enfoncé d’environ un mètre. Rien d’inquiétant selon les architectes, mais il est nécessaire de consolider les fondations pour éviter que la situation empire.

© Les arches du pont de pierre ont été finies le 25 août 1821 jour de la Saint Louis - Archive Bordeaux Métropole
© Les arches du pont de pierre ont été finies le 25 août 1821 jour de la Saint Louis – Archive Bordeaux Métropole

Ainsi, en 2024, le pont de pierre entrera en phase de travaux pour deux ans. En plus de la consolidation des piliers (renforcement des piles et ses enrochements), l’édifice verra le remplacement de ses pierres usagées et aura le droit à une remise à niveau de son étanchéité.

© Les courants et le temps jouent contre la préservation de l'édifice, une restauration fréquente est la meilleure solution pour sa préservation - Pixabay
© Les courants et le temps jouent contre la préservation de l’édifice, une restauration fréquente est la meilleure solution pour sa préservation – Pixabay

Habituellement, une structure de cette envergure est censée tenir une centaine d’années avant de se tasser et de devenir inaccessible. Pourtant, le pont de pierre comme de nombreux autres édifices à travers la France sont toujours en très bon état. Une prouesse qui prouve l’amour que les architectes portaient à leurs œuvres à cette époque-là. Selon les spécialistes, les travaux qui auront lieu en 2024, permettront de le protéger pour au moins une dizaine d’années.

À lire aussi : Le Stade Chaban-Delmas est désormais un monument historique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page