S'informer

Les élus girondins peuvent désormais se faire former par le GIGN

Depuis quelques années, le nombre d’agressions sur les maires augmentent, surtout dans les petites villes. Pour répondre à cette menace, une formation du GIGN est proposée aux élus. Explications.

Avec une augmentation des tensions et des incivilités, il devient difficile pour de nombreux maires de trouver les bons gestes à utiliser pour calmer les personnes récalcitrantes. Pour les aider à gérer ces problèmes de plus en plus récurrents et réussir à se protéger, les maires sont coachés par des négociateurs du GIGN. L’été dernier, un maire girondin avait été agressé en étant intervenu sur un tapage nocturne. Le nombre de menaces et de conflits augmentant, le Ministère de l’Intérieur, l’Association des maires de France et des présidents d’Intercommunalités (AMF) et la filière négociation de la Gendarmerie nationale se sont associés pour créer cette formation. Pour y participer, il suffit aux maires de faire la demande auprès des directeurs départementaux de sécurité publique et commandants des groupements de gendarmerie des départements.

© France 3 Aquitaine

Sur une durée de 4h, la formation a pour objectif de donner « les clés pour désarmer les conflits, faciliter le dialogue et rétablir la communication avec le ou les individus ». Avec de nombreux ateliers passant de la théorie à la pratique et de nombreux jeux de rôles, les négociateurs du GIGN entraînent les maires à réagir aux différentes situations, d’un simple conflit de voisinage en allant aux menaces physiques et morales. Pour une assimilation plus rapide et efficace de cette formation, les négociateurs ont développé une « méthode d’analyse » du nom de MAIRES (Motifs, Acteurs, Instants, Risques, Environnement, Solutions).

En 2020 six agressions physiques « violentes » ont été recensées en Gironde sur des maires. Depuis le début de l’année le nombre d’agressions est de quatre, un chiffre inquiétant au vu du peu de temps qui s’est écoulé depuis le début d’année. 

Une très bonne initiative pour la protection de nos élus qui sont souvent en première ligne face aux conflits dans les petites villes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page