S'informer

Les pontons des quais bordelais seront électriques pour favoriser un tourisme plus écologique

Pour protéger notre patrimoine structurel et l’environnement, la ville met en place des bornes électriques pour limiter la pollution des bateaux.

Les quais du port de la Lune accueillent de nombreux touristes chaque année. Le va-et-vient des navires entraîne une pollution des eaux, mais aussi de l’air. Parmi les conséquences de cette situation, nous pouvons avoir une dégradation de notre patrimoine culturel.

© Les paquebots sont l'une des principales sources de pollution l'été - Bouger à Bordeaux/Manon
© Les paquebots sont l’une des principales sources de pollution l’été – Bouger à Bordeaux/Manon

Pour éviter ces problèmes, Enedis et Bordeaux Métropole se sont associés pour créer des bornes de recharge électriques à destination des bateaux, « Power Lock ». Avec une puissance pouvant aller jusqu’à 250 KWA, cette nouvelle technologie permet de réduire la pollution des navires.

© Le ponton ariane sera le prochain a bénéficier de la technologie "Power Lock" - Mairie de Bordeaux
© Le ponton ariane sera le prochain a bénéficier de la technologie « Power Lock » – Mairie de Bordeaux

En 2020, les paquebots ayant pu profiter de cette offre n’ont pas utilisé leur générateur diesel et avec ceci la combustion d’environ 200 000 litres de gazole. Si le ponton Albert Londres a été le premier à en être équipé, il n’est pas le dernier. En effet, le ponton Ariane accueillera trois bornes en mars 2022. De plus, le ponton Jefferson et le ponton Lafayette en recevront respectivement en avril 2023 et avril 2024.

Avec ce projet, Bordeaux Métropole devient pionnière pour les villes côtières françaises qui semblent très intéressées comme Royan par exemple.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page