BougerLes incontournablesLoisirsS'informerSortiesVisiter

Voici désormais la liste des 7 sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO de la région Nouvelle-Aquitaine

Depuis 1979, sept lieux de la région sont classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le Phare de Cordouan vient d’y faire son entrée. Tour d’horizon de ces lieux, monuments d’exception qui font la fierté de notre belle région.

Sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère (1979)

Premier site classé de la région, le site préhistorique de la vallée de la Vézère comporte 25 grottes ornées et 147 gisements remontant jusqu’au paléolithique. Située en Dordogne, la plus connue est la grotte de Lascaux. Sa découverte en 1940 a transformé la vision qu’on avait de cette période historique et a permis un bond en avant extraordinaire sur la compréhension de notre passé. 

Pour en savoir plus sur le lieu, n’hésitez pas à consulter le site de la grotte de Lascaux.

© La grotte de Lascaux

Abbatiale de Saint-Savin sur Gartempe (1983)

Située pas très loin de Poitiers, cette abbaye comporte en son sein de très nombreuses peintures datant du XIème et XIIème siècles très bien conservées. 

Pour aller visiter ce lieu, vous pouvez visiter le site de l’abbaye.

© Abbatiale de Saint-Savin sur Gartempe

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France (1998)

Plus de 71 éléments sont associés au chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Venant du monde entier, des pèlerins traversent la France pour rejoindre son sanctuaire en Espagne. Pour atteindre ce lieu, ils passent par un chemin bâti entre le XIème et XVème siècles. En Nouvelle-Aquitaine, 23 monuments sont disposés le long du chemin, allant des cathédrales, aux abbayes, sans oublier les hospices ou encore les églises. 

Pour connaître les lieux qui composent le trajet, n’hésitez pas à consulter leur site internet.

© Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Juridiction de Saint-Émilion (1999)

Ville centrée sur la viticulture depuis l’époque romaine, Saint-Émilion est l’une des étapes du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. En plus de son ensemble de monuments religieux comme les églises, abbayes ou sa cathédrale, ce sont aussi ces monuments historiques datant du XIème et XIIème siècles qui en font un lieu à part entière. De plus, le statut particulier de « juridiction » a été accordé à la ville au XIIème siècle par le gouvernement anglais de l’époque.

N’hésitez pas à consulter le site de l’Office de tourisme de la ville pour en apprendre plus.

© Vincent Bengold

Bordeaux, Port de la Lune (2007)

Pendant plus de 2000 ans, Bordeaux a joué un rôle historique en tant que centre d’échanges d’influences. En plus d’avoir de nombreux bâtiments protégés, la ville compte aussi une richesse architecturale extrêmement importante qui a su être conservée. 

On vous met le site de l’Office de Tourisme de Bordeaux pour découvrir Bordeaux sous tous ses angles.

© Office de Tourisme de Bordeaux – SAIKO3P

Œuvre architecturale de Le Corbusier (2016)

La Cité Frugès à Pessac fait partie d’un des 17 sites retenus par le Patrimoine Mondial de l’UNESCO, pour représenter l’œuvre architecturale de Le Corbusier. Un architecte très important dans la conception d’une nouvelle architecture « plus moderne » qui casse « les codes du passé ».

Pour découvrir cette oeuvre architecturale d’un nouveau genre, n’hésitez pas à regarder leur site internet.

© Cité Frugès – Le Corbusier

Le Phare de Cordouan (2021)

Il est inscrit depuis samedi au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le Roi des phares fut construit entre le XVIème et le XVIIème siècles avant de subir des modifications au niveau de sa lanterne au XVIIIème siècle marquant l’amélioration de la science de l’époque. Servant de guide pour les bateaux entrant dans l’estuaire de la Gironde, le Phare de Cordouan est le premier phare français.

N’hésitez pas à visiter leur site internet pour en savoir plus.

© Phare de Cordouan – UNESCO

La région Nouvelle-Aquitaine est composée de nombreux sites grandioses classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. D’un point de vue culturel nous en comptons actuellement 7. 
Niveau fortification, l’UNESCO a décidé de préserver « La citadelle et le fort Pâté et Médoc de Blaye/Cussac-Fort-Médoc » mais aussi « La citadelle el l’enceinte de Saint-Martin-de-Ré » sur l’île de Ré. 
Enfin la région peut aussi compter sur le label « des villes créatives » dont disposent Limoges et plus récemment Angoulême.

© David Remazeilles

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page