S'informer

La Citadelle de Blaye lance un appel aux dons et lance un parfum pour financer sa survie

L’association blayaise, « J’aime ma citadelle » regorge d’idées pour aider à la restauration des murs de l’édifice. Après les blasons et les tableaux sur papyrus, c’est un nouveau challenge qui se prépare pour 2022.

La citadelle de Blaye est au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008. L’édifice riche en histoire et d’une grande beauté, n’est malheureusement pas exempt des lois du temps, rendant nécessaires des travaux de restauration. Parmi ces réparations, nous pouvons retrouver les échauguettes, une structure de la citadelle qui contenait des guetteurs à l’époque du Moyen-âge. Le coût de l’opération est important et requiert des aides pour le financement.

© Citadelle de Blaye –  Médoc Atlantique

C’est dans cette logique, que cet été l’association a créé 300 sculptures en relief sous forme de blason pour soutenir le projet. Vendu 300 € l’unité, les exemplaires sont numérotés avec une plaque en laiton et un document en papyrus cacheté à la cire signalant votre participation à la restauration de la Citadelle de Blaye.

Depuis peu de temps, il est aussi possible de commander des impressions sur papyrus de la tour de l’horloge de l’édifice et le bastion du port avec son échauguette qui seront ensuite disposés dans un cadre en verre. Actuellement, une dizaine de modèles ont déjà été éditées et cachetées.

Pour accompagner ces premières actions, l’association développe un parfum local à base « d’Angéliques des estuaires », une fleur locale. Le but étant de pouvoir proposer une alternative à destination des femmes. Un parfum pour les hommes est aussi prévu, mais il faudra attendre un peu plus longtemps. Le nom « Le Parfum de l’Estuaire » vient d’être déposé à l’Inpi par l’association, qui compte le sortir courant 2022 au prix de 50 € environ avec un emballage collector pour les premières précommandes (qui ne sont pas encore ouvertes).

© Le Parfum de l’Estuaire et l’échauguette – J’aime ma citadelle

Un projet ambitieux pour restaurer une partie de notre patrimoine local. Si vous souhaitez y participer, n’hésitez pas à précommander les différents produits en passant sur leur site.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page