BougerS'informerSport

La Métropole renonce à 5 millions d’euros de loyers pour aider les Girondins

Face à la menace des Girondins de Bordeaux de descendre en Nationale 1, Bordeaux Métropole a décidé d’agir pour aider le club à faire passer son dossier devant la DNCG, le gendarme du football français.

Après plusieurs saisons catastrophiques, les Girondins de Bordeaux ont été rétrogradés sportivement en Ligue 2. Mais le 14 juin dernier, nouveau coup de massue, la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) a décidé de faire descendre le club historique des Girondins de Bordeaux en Nationale 1 du fait de sa situation financière.

© Bordeaux Métropole renonce à percevoir le loyer du stade Matmut Atlantique auprès des Girondins de Bordeaux - Stade Matmut Atlantique
© Bordeaux Métropole renonce à percevoir le loyer du stade Matmut Atlantique auprès des Girondins de Bordeaux – Stade Matmut Atlantique

Plus de 40 millions d’euros doivent être trouvés d’ici le nouveau passage devant la DNCG prévu le 5 juillet prochain. Une situation difficile sachant qu’en début de semaine il manquait encore 22 millions d’euros

Ne voulant pas voir notre club de légende disparaître, les différents groupes politiques présents à Bordeaux Métropole se sont mis d’accord pour renoncer au loyer du stade Matmut Atlantique s’élevant à 5 millions d’euros. Cette décision a pour but de réduire les dépenses sur le budget prévisionnel et ainsi avoir un meilleur argumentaire face à la DNCG.

© Il reste une dernière chance à Gérard Lopez pour empêcher les Girondins de Bordeaux de partir en Nationale - Icon Sport
© Il reste une dernière chance à Gérard Lopez pour empêcher les Girondins de Bordeaux de partir en Nationale – Icon Sport

La prochaine audience face à la DNCG aura lieu le 5 juillet prochain à 14h30. Il ne reste plus que 11 jours pour trouver les financements nécessaires au maintien du club en Ligue 2. Affaire à suivre !

À lire aussi : Trois activités insolites à faire pendant vos vacances au Pays Basque

Articles similaires

Un commentaire

  1. La collectivite « prend une nouvelle fois ses responsabilites en decidant d’un moratoire sur l’echeancier en cours ». C’est-a-dire qu’entre le 30 juin 2022 et le 30 juin 2023, Bordeaux Metropole renonce a la perception des echeances a venir pour un total avoisinant 5 M€, « ce qui allegera d’autant le budget du club pour la saison a venir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page