S'informer

La plus grande centrale solaire urbaine d’Europe est à Bordeaux

Entre les panneaux et les moutons, la centrale solaire urbaine de Labarde est d’une importance capitale pour Bordeaux.

Avec sa surface de 60 hectares, la centrale solaire urbaine de Labarde est la plus grande d’Europe. Chaque année, elle pourra produire l’équivalent de la consommation de 70 000 habitants.

© La centrale solaire urbaine de Labarde est la plus grande d'Europe - JPee
© La centrale solaire urbaine de Labarde est la plus grande d’Europe – JPee

Fortement soutenu par le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, les 145 000 panneaux qui composent la centrale solaire ont été installés sur une ancienne décharge réhabilitée. Le but étant d’utiliser des terrains inutilisés, non-constructibles et non-agricoles pour éviter les problèmes d’acceptation comme ce qui arrive à la centrale photovoltaïque à Saucats.

© L'entretien du terrain est fait quotidiennement par un groupe de 150 bovidés - JPee
© L’entretien du terrain est fait quotidiennement par un groupe de 150 bovidés – JPee

La centrale solaire urbaine de Labarde, une aide pour la neutralité carbone

D’ici 2050, Bordeaux Métropole espère atteindre la neutralité carbone. La construction de centrales solaires comme celle de Labarde permet à la ville d’éviter de rejeter 3000 tonnes de CO2 chaque année. Un contrat de 35 ans d’exploitation a été passé avec JPee, producteur d’énergie renouvelable français et indépendant. Si l’expérimentation fonctionne, alors le contrat sera renouvelé. En revanche, si les résultats ne sont pas concluants, la centrale solaire de Labarde sera démontée et 90% des éléments recyclés.

© Actuellement, trois centrales solaires sont en fonctionnement ou en cours de construction à Labarde - JPee
© Actuellement, trois centrales solaires sont en fonctionnement ou en cours de construction à Labarde – JPee

Pourtant, cette seule centrale ne suffira pas, c’est pour ça que de nombreux projets de centrales solaires se développent autour de Bordeaux. Un autre problème vient du manque de terrains inutilisés dans les environs de Bordeaux Métropole. De ce fait, le groupe et la ville de Bordeaux réfléchissent à développer l’agrovoltaïsme, c’est-à-dire la production d’électricité et la production agricole sur un même terrain.

Même si la centrale solaire de Labarde n’est pas concernée par cette mesure, elle cohabite quand même avec certains bovidés, comme les moutons, ce qui permet d’entretenir quotidiennement les espaces verts de la centrale.

À lire aussi : Bordeaux inaugure le premier parc naturel et agricole métropolitain

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page