S'informer

La Rochelle et Arcachon pourraient disparaître d’ici 30 ans !

On aime y passer un week-end pour se détendre et profiter du cadre exceptionnel proposé. Les villes de notre côte Atlantique sont depuis des siècles des endroits de détente et de bonheur. Mais avec les changements climatiques que vit notre planète Terre, ces petits endroits de bonheur pourraient bien disparaître !

Tout le monde le sait, les enjeux climatiques des années futures sont au cœur de notre société actuelle. La faute à un monde en constante évolution qui ne cesse d’imposer ses besoins. Mais tout besoin entraine des conséquences… Les effets du changement climatique et de l’érosion côtière notamment, se font ressentir sur le territoire français.

En effet, 116 nouvelles communes ont été identifiées comme des Zones Exposées au Recul du Trait de Côte (ZERTC). Des zones mises en danger par une perte de terrain au profit de la mer. En France, ce sont toutes les régions situées sur la côte Atlantique qui sont concernées par le phénomène. La Bretagne, la Normandie et la Nouvelle-Aquitaine se démarquent comme étant les régions les plus touchées. Légifrance recense au total 126 villes françaises concernées, dont La Rochelle, Arcachon et Lacanau !

Arcachon fait partie des villes de Nouvelle-Aquitaine en danger face à l’érosion – ©Guide Bordeaux Gironde

Comment expliquer le phénomène ?

Les ZERTC sont un outil créé par les spécialistes afin de mieux anticiper et gérer une menace d’érosion. Les zones exposées au recul du trait de côte sont donc des zones délimitées dans les plans locaux d’urbanisme. La délimitation comprend la zone exposée au recul du trait de côte à l’horizon de 30 ans et la zone exposée au recul du trait de côte à un horizon compris entre 30 et 100 ans.

Ainsi, des villes portuaires comme La Rochelle et Arcachon sont exposées pleinement à ce risque, vu la proximité avec l’océan. Des mesures préventives vont donc être établies pour protéger les habitants et les infrastructures tout en préservant les côtes françaises. Pour cela, une anticipation financière des coûts liés à ces démolitions est exigée par les différentes municipalités.

À lire aussi : Bordeaux Métropole va transformer le quartier Mérignac Soleil !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page