S'informer

La SNCF rajoute 20.000 places supplémentaires sur le TGV Bordeaux – Paris

Pour faire face à une demande grandissante sur cette ligne, la SNCF renforce son offre. Serait-ce la fin des TGV complets au départ de Bordeaux ? Plus de places sera peut être synonyme de billets moins chers ?

Franck Dubourdieu, directeur de l’axe TGV Atlantique, annonce vouloir fortement désengorger les lignes TGV vers le Sud-Ouest, avec une augmentation 9% de leurs capacités. La fréquentation est en nette hausse sur notre région, ce qui entraine de nombreux trains à être complets trop rapidement. Par conséquent, les prix sont eux aussi en augmentation, et les usagers s’en plaignent.

Selon lui, cet afflux de voyageurs est dû en partie à d’importants déménagements le long de la LGV. Une des autres raisons serait la crise sanitaire, qui aurait donné l’envie aux voyageurs de réduire leur trajet en voiture. Les personnes prenant le TGV pour aller travailler ont également moins tendance à revenir dans la journée qu’avant le Covid-19.

La ligne LGV a fait son arrivée en juillet 2017 © SNCF

Il n’y aura pas forcément plus d’horaires, cependant des rames seront ajoutées pour gagner en capacité. En effet, cette décision fut prise en corrélation avec la crise énergétique et la montée des prix. Rajouter des rames sur des TGV consomme bien moins que d’ajouter des trains. Tout devrait être en place d’ici début 2023.

Frank Dubourdieu rappelle que l’usage des TER est nécessaire pour que les lignes TGV fonctionnent dans de bonnes et agréables conditions. Ces trains qui traversent le pays restent essentiel pour assurer une bonne fluctuation des voyageurs entre les gares et les trains.

Les deux services de TGV sont presque tous complets en cette période de rentrée © Les Échos

Quant au retard, la SNCF mentionne que les fortes chaleurs n’ont pas aidé cet été. Cependant, le plus important pour eux reste la sécurité de tous les voyageurs.

À lire aussi : Bordeaux va accueillir sept affiches pour les JO 2024

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page