S'informer

Les loyers bordelais seront bientôt encadrés dès 2022 sur le même principe qu’à Lyon

Depuis le 1er novembre, les loyers de la ville de Lyon sont encadrés, empêchant les propriétaires de fixer librement les prix des locations. Une situation sur le point d’être mise en place à Bordeaux à cause de la flambée des prix.

Après Paris et Lille, Lyon est la 3e métropole à subir ce serrage de vis. L’objectif, permettre au plus grand nombre de se loger à des prix abordables, tout en limitant la surenchère des loyers.

© Les prix de l’immobilier flambent à Bordeaux et empêchent une partie de la population de se loger – Pixabay

Face à la pénurie de logement qui touche Bordeaux et les prix exorbitants de plusieurs loyers, la préfecture de Gironde, soutenue par Bordeaux Métropole, a fait une demande auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du logement. Cette candidature a été validée en septembre et se précise beaucoup plus avec le cas de Lyon.

Dès la mi-2022 et la mise en place des mesures, le loyer des logements loués ne pourra pas dépasser les 20 % au-dessus du loyer médian du quartier. Ce prix médian évoluera suivant les quartiers, mais aussi en fonction de la nature du bien (meublé ou vide), son nombre de pièces ou encore son année de construction.

© Dès la mi-2022, le prix de l’immobilier sera encadré sur Bordeaux – Le Figaro

Une situation qui ne convainc pas les propriétaires, qui considèrent que cet encadrement en obligera plusieurs à préférer vendre leur bien plutôt que de le louer faute d’un équilibre avec les mensualités du crédit à payer.

En cas de non-respect des nouvelles règles, le propriétaire risque une mise en demeure de régularisation et devra restituer le surplus au locataire. En cas de récidive, une amende de 5 000 € sera appliquée s’il s’agit d’une personne physique, et 15 000 € s’il s’agit d’une personne morale.

© Bordeaux capitale européenne du tourisme pour 2022 – Commission européenne/2022 European Capital of Smart Tourism

Au contraire, les propriétaires exerçant une location plus faible que le loyer médian pourront s’ils le souhaitent augmenter les prix du loyer.

Dans tous les cas, cette mise en application sera effective sur tous les nouveaux contrats à partir de la date de mise en application des mesures ou à partir du renouvellement de la location pour ceux qui ont eu lieu avant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page