S'informer

Les véhicules en libre-service bientôt interdits à Bordeaux ?

Depuis plusieurs années, les véhicules en libre-service se baladent dans Bordeaux. Mais cette situation qui va déjà bien évoluer en septembre risque de se complexifier dans certaines villes.

Actuellement, 11 opérateurs circulent dans Bordeaux, soit 1000 vélos, 1000 trottinettes et 400 scooters en libre-service. À partir de la rentrée de septembre, ils ne seront plus que six maximum. Une réduction drastique qui a pour objectif de proposer une offre plus accessible aux communes limitrophes de Bordeaux. De plus, des aménagements seront créés en conséquence pour éviter la présence de ces véhicules sur la route des passants. Ainsi, deux opérateurs par catégorie seront disponibles à partir de septembre.

© À partir de septembre ils ne seront plus que six opérateurs sur Bordeaux Métropole - Pixabay
© À partir de septembre ils ne seront plus que six opérateurs sur Bordeaux Métropole – Pixabay

Alors que Bordeaux Métropole veut démarrer une expérimentation généralisée de ces nouvelles dispositions dans les 28 communes qui la composent, quatre d’entre-elles ont décliné la proposition. Pour Talence, Saint-Vincent-de-Paul, Martignas-sur-Jalle et Blanquefort, c’est un « non » catégorique pour l’apparition de ces véhicules dans leurs communes.

© Les trottinettes et autres véhicules en libre-service dans le viseur de Bordeaux Métropole - Pixabay
© Les trottinettes et autres véhicules en libre-service dans le viseur de Bordeaux Métropole – Pixabay

Quatre communes font de la résistance face aux véhicules en libre-service

En effet, selon elles, qu’il y est une réglementation ou non, les véhicules en libre-service seront toujours laissés à l’abandon dans leurs communes. De plus, certaines villes avancent le problème du stationnement, expliquant qu’elles refusent de priver les voitures de leurs places de stationnement au profit de moyens de déplacement alternatifs qui ne les utiliseront probablement pas préférant laisser leurs engins errer dans la rue.

© Des places seront réservées pour le stationnement des véhicules en libre-service à Bordeaux
© Des places seront réservées pour le stationnement des véhicules en libre-service à Bordeaux – Pixabay

Pour ces communes, il serait plus intéressant de financer le développement des V3 de TBM puisqu’ils appartiennent à Bordeaux Métropole et disposent de places conçues à cet effet.

À lire aussi : La Métropole veut un stationnement plus strict pour les véhicules en libre-service

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page