S'informer

Un an après, la rue de la Rousselle rouvre enfin

Il y a un an, plusieurs immeubles se sont effondrés dans le centre historique de Bordeaux. Après un travail acharné pour stabiliser les fondations des autres structures de la rue de la Rousselle, elle peut enfin rouvrir, mais pas sans conséquences.

L’ouverture s’effectuera vendredi. En effet, après un écart de plusieurs jours causé par la canicule, les travaux se sont finis ce mardi 5 juillet. Pour autant, il reste encore du travail pour les artisans qui doivent remettre en état les différentes portes d’entrée et surveiller l’évolution des risques après le retour d’une partie des habitants. De ce fait, un service de sécurité sera maintenu jusqu’au 13 juillet pour filtrer les personnes qui passent. 

© Après plus d'un an de travaux la rue de la Rousselle peut enfin rouvrir ses portes - Mairie de Bordeaux
© Après plus d’un an de travaux la rue de la Rousselle peut enfin rouvrir ses portes – Mairie de Bordeaux

Tous les habitants ne pourront pas réintégrer leurs logements ce vendredi. En effet, les locataires des immeubles 17 et 23 devront patienter encore un peu puisqu’ils étaient les plus près de la zone d’effondrement.

Même si le retour des riverains marque la fin de travaux de consolidation sous haute tension, la zone est encore à risque. Sur un an, de nombreuses autres fissures ou effondrements ont eu lieu dans le secteur. La fragilisation des immeubles oblige la mairie à rester vigilante.

© Deux immeubles c'étaient effondrés. Depuis d'autres immeubles ont vu des fissures apparaître rue de la Rousselle - LCI
© Deux immeubles c’étaient effondrés. Depuis d’autres immeubles ont vu des fissures apparaître rue de la Rousselle – LCI

Les propriétaires de la rue de la Rousselle en première ligne

Dans le même temps, les propriétaires subissent aussi les conséquences des effondrements. En effet, le 28 juin dernier, la mairie a annoncé que la facture des travaux allait être envoyée aux gérants des immeubles pour rembourser les coûts. Une situation compliquée quand on sait que la somme est de deux millions d’euros. Chaque propriétaire devra payer entre 15 000€ et 200 000€

© Après la rue de Rousselle une dizaines d'immeubles à travers Bordeaux se sont fissurés ou effondrés comme Place Gambetta - Google
© Après la rue de Rousselle une dizaines d’immeubles à travers Bordeaux se sont fissurés ou effondrés comme Place Gambetta – Google

Si la Mairie et le Trésor Public jouent le jeu en permettant des rallonges sur le paiement des travaux, ce n’est pas le cas des assurances, aucune compagnie n’a pour le moment décidé de leur venir en aide. En revanche, deux d’entre elles ont tout de même relogé les locataires. Une situation que critique vivement la Mairie de Bordeaux qui y voit « un manque d’humanité ». 

À lire aussi : La flèche de l’église Saint-Michel entre en travaux dès mercredi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page