S'informerSortiesSortirThéâtre et Cinéma

Face au harcèlement scolaire, des Bordelaises font leur show

De l’humour contre le harcèlement scolaire, c’est l’idée originale d’une association bordelaise pour combattre ce fléau des cours de récréation.

Jeudi 31 mars, l’association INSIDE OUT organise un Aferwork au Théâtre de l’INOX à Bordeaux. L’objectif de cet événement est de lancer la première représentation de « Marilou & Karavane disent non au harcèlement« . Il s’agit d’un spectacle à la fois drôle et sérieux qui traite du harcèlement scolaire et de ses conséquences sur nos enfants.

© L'association INSIDE OUT s'engage pour protéger nos enfants bordelais - INSIDE OUT
© L’association INSIDE OUT s’engage pour protéger nos enfants bordelais – INSIDE OUT

À cet égard, STEPHANIE LAMBERT-MESGUICH, victime de harcèlement scolaire et auteure du livre « Je leur dirai que j’ai rêvé » sera l’invitée d’honneur de cette soirée. Elle échangera avec vous sur ce sujet important et difficile à aborder.

Les établissements scolaires en première ligne

Sur une durée de 50 à 60 minutes, l’association essaye de traiter toutes les formes d’harcèlement et d’expliquer leurs conséquences. À travers cette action originale, INSIDE OUT veut libérer plus facilement la parole des victimes, mais aussi montrer qu’il est simple d’agir contre le harcèlement.

© Marilou & Karavane disent non au harcèlement, une pièce de théâtre mélangeant rire et mélancolie qui montre la cruauté de notre époque - INSIDE OUT
© Marilou & Karavane disent non au harcèlement, une pièce de théâtre mélangeant rire et mélancolie qui montre la cruauté de notre époque – INSIDE OUT

En plus de la représentation du 31 mars, la troupe espère pouvoir se produire directement dans les écoles primaires, les collèges et tout autre institution concernée. Avec pour ambition de s’adresser directement aux élèves, premières personnes impactées par ce fléau. D’ailleurs, le jeudi 14 avril, une intervention pilote aura lieu dans l’école primaire Louis Pasteur à Gujan Mestras.

© Entre l'école primaire et le collège, les enfants ne se rendent pas forcément compte de l'impact qu'il peuvent avoir - Freepicks
© Entre l’école primaire et le collège, les enfants ne se rendent pas forcément compte de l’impact qu’il peuvent avoir – Freepicks

Des numéros spéciaux existent pour vous aider

Plus d’un enfant sur dix est victime de harcèlement scolaire en France. En effet, il peut prendre plusieurs formes : physique, morale ou encore sociale. Si votre enfant est victime d’harcèlement scolaire, il faut pouvoir en parler. Ces interventions interactives et humoristiques sont là pour ça. Sinon, des numéros sont disponibles pour vous écouter comme le 3020 (numéro d’écoute et de prise en charge au service des familles et des victimes) et le 3018 (ligne d’appel nationale des situations de cyberharcèlement).

© Plus d'un enfant sur dix est victime d'harcèlement scolaire ou de cyberharcèlement - Freepick
© Plus d’un enfant sur dix est victime d’harcèlement scolaire ou de cyberharcèlement – Freepick

L’Afterwork du 31 mars est ouvert à tous. Pour y participer, il vous faudra réserver votre place sur la billetterie. Si vous êtes un établissement scolaire, vous pouvez obtenir plus d’informations en envoyant un mail à riegerlaure@gmail.com ou par téléphone au 07 71 69 13 31


Pour s’y rendre ?

Marilou & Karavane disent non au harcèlement : Jeudi 31 mars – 18h30 – 12€
Théâtre de l’INOX – 11-13 Rue Fernand Philippart, 33000 Bordeaux

À lire aussi : Face au cyberharcèlement, une start-up bordelaise a décidé d’agir

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page